ILLY / ABSORBEURS -5° C

Notre absorbeurs eau/ammoniac

L’approvisionnement d’électricité dans un établissement peut être un véritable problème.
Les entreprises achètent plus que jamais de l’électricité à Enel ou à des autres producteurs, achètent de grandes quantités de méthane pour devenir producteurs, mais cela ne suffit pas toujours.
L’idéal serait d’utiliser des énergies propres telles que l’énergie éolienne, photovoltaïque ou hydraulique.
Malheureusement, les connaissances actuelles nous amènent à utiliser encore des moteurs à compression ou des turbines.
Ces deux systèmes sont extrêmement dispersifs.
En effet, les moteurs à compression ont un rendement de 45% et des turbines de 30%.
Tout le reste n’est que de la chaleur qui est dispersée dans l’air.
Ceci, en plus d’être un déchet, surchauffe l’atmosphère terrestre.
Zudek étudie depuis des années comment récupérer de la chaleur et la transformer en énergie de refroidissement à partir de 0 degrés C à la baisse par des absorbeurs d’ammoniac.
Le cycle d’absorption d’ammoniac a été le premier système de réfrigération inventé dans le monde.
Il a été inventé vers 1800, une véritable révolution industrielle dans le domaine du froid.
Au fil du temps, en Italie, il a été décidé de ne plus produire ce type de machines car elles étaient compliquées et nécessitaient beaucoup de puissance et d’entretien.
Lorsque nous sommes entrés dans le marché, nous avons constaté qu’il n’y avait que deux types de machines à ammoniac.
Les grandes des grandes usines et les très petites pour les frigos de camping.
Nous avons donc décidé de créer des machines de taille intermédiaire allant de 100 à 700 kilowatts.
Pour étudier le problème de manière approfondie, nous avons confié à un groupe d’ingénieurs un doctorat de recherche, payant de notre propre poche. Ce groupe a rassemblé toute la bibliographie et toute la connaissance du secteur, du moins pour ce qui concerne l’Europe.
La conception a pris beaucoup de temps.
Nous avons construit un prototype qui pouvait exploiter la chaleur des fumées des cheminées.
Illy, le grand torréfacteur, par exemple, dans le processus de torréfaction crée de nombreuses fumées et développe une chaleur pouvant atteindre 400 degrés.
Cette chaleur était dispersée dans l’air.
Nous avons donc construit une installation pour capter cette énergie chaude et la transformer en eau à 95 degrés avec laquelle notre absorbeur d’ammoniac a été alimenté.
Le projet a très bien fonctionné, la chaleur à 95 degrés a alimenté l’absorbeur, ce qui a créé une puissance froide de moins 5/6 degrés.

Save

Back